• Bienvenue sur radio sisko fm.
  • Nous sommes heureux de vous avoir.
  • Voici ce qui se passe ⤵️

Il y a 20 ans, la mort de Marie Trintignant : Lio réaffirme son combat contre l'impunité des violeurs et des violents

Publié le 27 juillet 2023 à 19:28

Life

VIOLENCES

Lio critique le manque de soutien lors de sa prise de position contre Bertrand Cantat et dénonce le patriarcat

Par radio sisko fm

Il y a 20 ans, la mort de Marie Trintignant : Lio réaffirme son combat contre l'impunité des violeurs et des violents

Le combat de Lio contre le patriarcat et pour Marie Trintignant, 20 ans après sa mort.

 

Le 1er août 2003, le monde de la musique et du cinéma était secoué par la tragique disparition de Marie Trintignant, morte sous les coups de son mari, Bertrand Cantat, à Vilnius. Dans le flot des voix cherchant à excuser le leader de Noir Désir, la chanteuse Lio, amie proche de l'actrice, se démarquait par sa prise de position sans concessions, dénonçant alors « les crimes passionnels ».

Presque deux décennies après ce meurtre, Lio se confie sur la mort de son amie dans un entretien accordé à Libération le jeudi 27 juillet 2023, avec la même audace qui la caractérise : « On a d’ailleurs entendu que Marie était hystérique, qu’elle avait bu, qu’elle l’avait poussé à bout en le rendant jaloux. Je vomis ce patriarcat rance qui tue la moitié de l’humanité. »

Face à la théorie des crimes passionnels, souvent utilisée pour justifier l'inexcusable, Lio affirme : « C’est une manière de nier la violence masculine, de dire que l’homme n’est que bonté, que le génie masculin est absolu sur cette Terre ». Elle critique ainsi un système patriarcal dépassé qui alimente la violence envers les femmes, et qui cherche à trouver des excuses pour justifier ces actes odieux.

Cette position forte, Lio l'a déjà exprimée en 2006 lors d'une émission télévisée Tout le monde en parle, où elle confrontait l'autrice Muriel Cerf, qui venait de publier un livre sur Bertrand Cantat. À cette époque, elle affirmait déjà : « Dire que c’est la passion et l’amour qui l’ont tué [Marie Trintignant, ndlr]… Non, l’amour n’apporte pas la mort. C’est une erreur absolue. »

Cependant, cette prise de position courageuse n'a pas été sans conséquence pour Lio. Elle déplore aujourd'hui le manque de soutien qu'elle a reçu à l'époque, et raconte les attaques violentes dont elle a été la cible : « Je suis tombée, j’ai tout perdu. Certains sont allés jusqu’à prétendre que j’avais touché de l’argent, jusqu’à me comparer à une ’hyène de service’, jusqu’à dire qu’on en arrivait à comprendre le mec qui m’avait cassé la gueule. »

Ayant elle-même été victime de violences conjugales, Lio se souvient également des appels au secours de Marie Trintignant, qui, oppressée par son agresseur, se sentait responsable de la situation. La chanteuse reconnaît les mécanismes d'emprise et de manipulation mis en place par Bertrand Cantat pour maintenir son emprise sur l'actrice.

Aujourd'hui, Bertrand Cantat s'est éloigné de la scène musicale et de la lumière médiatique, mais pour Lio, cela ne suffit pas. « Un salopard peut avoir du talent. Mais pas d’honneur pour les violeurs, les violents. Bertrand Cantat peut écrire pour d’autres, sans monter sur scène, sans qu’on l’applaudisse », argumente-t-elle. Et elle soulève une question qui reste brûlante d'actualité : « Quatre ans de prison, c’est ce que vaut la vie d’une femme ? »

Avec cette interview franche et courageuse, Lio réaffirme son engagement contre le patriarcat et pour la reconnaissance des violences faites aux femmes, une cause qui reste malheureusement trop souvent minimisée. Elle rappelle que la lutte pour l'égalité et le respect est loin d'être terminée, et qu'il est impératif de continuer à donner voix aux victimes et à dénoncer les violences en toutes circonstances.

Abonnez-vous à radio sisko fm sur Google News !


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.